Errata


Dans toute revue comme dans toute publication, il y a et il y aura toujours des erreurs, des omissions, des coquilles, et tout ce qui peut résulter d'une distraction passagère, d'une précipitation de dernière minute, d'une relecture un peu trop rapide, ou de toute manifestation de l'imperfection humaine.
Nous le reconnaissons bien volontiers, et nous n'en ferons pas un complexe.
La présente page a pour but de rectifier ces erreurs.

Nous remercions à l'avance tout lecteur qui nous en signalerait.
Comme nous n'avons pas l'intention de faire une relecture systématique depuis le premier numéro paru en 1969, cette page se remplira au gré des découvertes fortuites.

Il y aura deux rubriques: la revue, et les suppléments musicaux.


Revue


1990

XXII 4 (n° 88)
Jean-Pierre FELIX: Grands organistes wallons: Léandre Vilain (1855-1945)
- page 139: Sommaire: lire 1866 - 1945

- page 144, ligne 1: lire Van Weddingen (au lieu de Van Meddingen)

- page 171: le deuxième orgue présenté est celui de Châtelet - Faubourg
(et non celui de Châtelineau)


2008

XL 1 (n° 157)
Léon KERREMANS: L'orgue Pierre SCHYVEN de l'église St-Joseph à La Louvière
- page 6: Les organistes titulaires:
lire Yvan (au lieu de Yvonne) JAUNIAUX
(signalé par Claude Debacker).

2015

XLVII 1 (n° 185)
- page 29: Patrick ROOSE, à propos de l'orgue de l'église St-Antoine de Padoue à Bruxelles,
ligne 5: lire 1874 (au lieu de 1847
).

2016

XLVIII 2 (n° 190)

B. CARLIER Des profondeurs de notre misère…
Les orgues du Sacré-Coeur à Écaussinnes-d’Enghien
- page 65:
"Le programme d’inauguration fut le suivant :
1ère Partie :
1. Toccata pour orgue Ch. DUBOIS (*)
(...)
* Charles-Victor DUBOIS (1832-1869) : artiste et
musicien lessinois. Il était aveugle mais n’en fut
pas moins éminent professeur d’harmonium au
Conservatoire de Bruxelles
."

Cette note n'est pas du tout exacte!

Il s'agit plus que vraisemblablement de Théodore Dubois.
Comme il arrive très fréquemment dans les programmes d'inauguration, il y a des coquilles, ou bien ceux qui recopient les programmes sont distraits. Il faut donc lire Th. Dubois.
Il n'est pas vraisemblablement possible qu'il s'agisse de Charles-Victor DUBOIS pour plusieurs raisons:
- toutes ses œuvres éditées sont signées Victor Dubois.
- Charles-Victor est son prénom d'état civil, repris par Jean Pol Le Glay dans sa plaquette intitulée "Charles-Victor DUBOIS Artiste-Musicien Lessinois".
- ce compositeur a surtout écrit des œuvres pous harmonium.
Pour orgue, nous connaissons de petites Études destinées à faire la démonstration des orgues Merklin.
- aucune source connue ne mentionne une Toccata de cet auteur...
- en 1904, Victor Dubois était déjà bien oublié, tandis que Théodore Dubois était toujours en vie.

A charge donc de l'auteur de l'article de prouver l'existence de cette Toccata et, si jamais elle existe, peut-être de la jouer lors d'un prochain concert de l'U.W.O.!
(signalé par R. A.)

Pascal MATAGNE: Ils nous ont quittés – In memoriam
À l’aube de l’« Association Maurice Guillaume », trois pionniers enthousiastes…
José Macq, Albert Gonsette et Andrée Igot
- page 73, ligne 32: lire (Chanly) au lieu de (Charly)
(signalé par Yves Wézel)
***
 
Suppléments musicaux

Orgue

 
2007

XXXIX 1 (n° 153)
Paul SPRIMONT: Toccata
- page 39, 3ème système, 3ème mesure, main gauche, dernier accord:
fa # au lieu de sol #.


2015

XLVII 4 (n° 188)
Alfred FRÈTEUR: Andante religioso et Chœur de Voix humaines
- page 1799, 3ème système, 1ère mesure, main droite, premier temps:
ré  au lieu de mi (la mesure 55 doit être identique à la mesure 37).

 
***
 
Carillon
 
 
***



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement